Carnet de voyage #19 – Sur les hauteurs

Nous sommes de l'autre coté, de l'autre coté des Alpes, ravis de retrouver temporairement notre pays natal, après sept mois de pérégrinations et neuf pays traversés. Une traversée qui ne s'est pas toujours passée comme prévu, parfois heureuse, parfois pluvieuse et même dangereuse, mais qui nous a réservé des paysages époustouflants et des accueils mémorables !

 

Dans les pas des muletiers

Nous avons emprunté un chemin ancestral, chargé d’histoire : "la route du sel", celle que foulaient les muletiers pour acheminer leur cargaison de sel entre la France et l'Italie. Ce sentier de 46 lacets à flanc de montagne n'est aujourd'hui plus vraiment fréquenté, l'été seulement par quelques sportifs amoureux de ces lieux chargés d'histoire. Cela n'était pas sans nous déplaire, nous avons ainsi profité d'un tête à tête avec ces géantes qui nous faisaient si forte impression.

 

Cette journée d'ascension finale fut merveilleuse. Un ciel magnifiquement dégagé, de la belle neige, des pentes comme les aime Mathieu qui les aurait bien dévalées à ski ! Sebastiano, un couchsurfer était venu spécialement pour nous accompagner pour cette matinée raquettes. Après 2 heures de montée, arrivés à 2000 m au col de Tende, Mathieu regrettait : « presque trop facile ». Il ne faut pas parler trop vite ! C'est dans la descente que les choses se corsèrent...

Les montagnards d’opérette

Les conseils des locaux, c’est bien, encore faut-il savoir en comprendre les « petites subtilités ». C’est précisément ce qui nous a manqué lorsque l’on nous invitât à suivre un sentier de randonnée pour redescendre de l’autre côté dans la vallée. Nous ne comprîmes pas que suivre un sentier en conditions hivernales exigeait parfois de s’affranchir de la trace pour coller aux crêtes et éviter les dévers sournois et glissants. Les marcheurs disciplinés que nous sommes vouent un culte démesuré à la balise, bien mal nous en a pris !

 

Nous nous sommes retrouvés à flanc de montagne à devoir traverser des goulets enneigés et abrupts, sur lesquels nos raquettes n’adhéraient que très moyennement. Échaudés par les pentes vertigineuses s’ouvrant sous nos pieds, nous avons décidé de faire demi-tour, pour emprunter une voie plus « safe ».

 

Dans l’affaire, pas de bobos, mais nous avons perdu près de trois heures et fini exténués à marcher dans la nuit après onze heures d’effort ininterrompu. Et oui, on ne s’improvise pas montagnard comme cela !

 

 

L’hospitalité dans la vallée de la Roya

Heureusement, Philippe, l’instituteur du village de Tende, qui ne nous connaissant ni d’Eve ni d’Adam et qui s’était démené pour nous trouver des raquettes et chaussures plus adaptées, nous accueillît le soir avec un bon ragoût et un lit bien chaud. Ouf, ca y est, nous voilà en France !

 

Mais l’histoire n’est pas terminée une fois que l’on a passé le sommet de la montagne. La descente, les jours d'après, par le sentier valléen fût sinueuse et jalonnée de nombreux cols intermédiaires, que nous avons franchis fatigués et trempés, surpris par un retournement brutal de la météo…

 

 

 

Heureusement, nous avons été portés par les hospitalités, aussi diverses que chaleureuses, des gens de la vallée de la Roya. Dire que nous qui craignions que l’accueil en France ne soit pas à la hauteur de celle que les autres pays nous avaient réservé! Prévenus de notre arrivée, la mairie de Sospel, charmant petit village sur la route du sel, nous organisa une rencontre avec les élus et les associations de randonnée et nous hébergea pendant deux jours, le temps de laisser passer une vilaine ondée.

 

Puis nous passâmes deux soirées mémorables chez les exceptionnels Chris et David à Breil-sur-Roya, puis chez Jean-Luc à l'Escarene, qui nous ouvrit une petite caravane sur les collines surplombant la Méditerranée.

 

Au-delà, c’est déjà Nice, où nous nous octroyons une petite pause en famille. Voilà, c’est la fin de l’Europe des petits pas version 2013, mais 2014 nous en sommes sûrs, réserve encore de belles aventures que nous continuerons bien évidemment à vous faire partager....

 

 


Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    nathalie (bordeaux) (mercredi, 25 décembre 2013 21:14)

    Allez, un petit tour dans le parc qui surplombe le vieux Nice, pour délasser vos muscles.
    je vous embrasse

  • #2

    nadia (jeudi, 26 décembre 2013 22:03)

    WaoOw!!!!

  • #3

    Lulu denech (jeudi, 26 décembre 2013 22:35)

    Encore! Encore des aventures en 2014!!
    Profitez bien des fêtes pour faire du gras et vous requinquer!:-)
    Hâte de vous retrouver!
    Breil sur Roya...et dire que j'y ai vu la coupe du monde de 98 sur un écran de 30 cm sur 20, au sommet d'une de ses belles collines!

  • #4

    MAXIME hipeau (lundi, 30 décembre 2013 13:50)

    bonne anne 2014

  • #5

    Elise (mercredi, 01 janvier 2014 19:45)

    Trop trop bien !!! on frissonne d'émotions avec vous !!!

  • #6

    Claire (dimanche, 05 janvier 2014 16:37)

    Bravo les loulous ! J'espère que vous aurez du beau temps pour les prochains jours avant Montpellier ! On vous attend de pied ferme, hâte de vous voir et de vous entendre...
    Très belle année 2014 et à très bientôt, bisous !!
    Claire

  • #7

    Milly (lundi, 06 janvier 2014 22:06)

    Bonne année les Montagnards et bonne continuation dans vos petits pas... Pleins de bisous. Amandine

OTHER LANGUAGES

...ON AVANCE !

 

 

Depuis notre départ, nous avons marché